stellarzac- observer avec un grand diamètre

Stellarzac © Tous droits réservés  Frédéric Géa. Reproduction même partielle interdite sans autorisation.

Réalisé avec Serif Web+. Contact | Conditions d’utilisation

artisan fabricant de télescopes - gite observatoire astronomique

Rencontre avec Fred Burgeot

Aux RCE 2012, j'ai eu la chance d'assister à la conférence de Fred Burgeot sur le dessin de nébuleuses. Passionnant autant que passionné il sait communiquer l'envie de se lancer dans la discipline.

Essayez le visuel en couleur et en détail

L'observation du ciel avec un instrument de grand diamètre est une expérience unique qu'aucune photo ne peut transcrire. La vision directe des objets apporte une émotion que seule l'expérience directe peut apporter.

Dans un grand diamètre, les objets du catalogue NGC deviennent plus impressionnants que nombre d'objets de Messier dans un petit instrument.

Bien sûr le gain de lumière est évident et avec lui la possibilité d'user de la vision diurne, donc en couleur.


à_l'oculaire_du_T1000_de_stellarzac dessin_de_B33_à_l'oculaire_du_dobson_T1000_de_stellarzac clavuis_photographie_au_dobson_de_stellarzac

Observer

Dessiner

Photographier

Une expérience inoubliable

L'observation de la grande nébuleuse d'Orion, M42 provoque la perte d'une bonne partie de l’accoutumance nocturne. La richesse des teintes pastel qui la composent est impressionnante. Proche du trapèze se trouve une zone surnommé l'arc en ciel tant la variété des teintes est grande.


Ce gain en lumière permet d'utiliser des filtres très sélectifs et transfigure la vision de nombreux objets.

Les Dentelles du Cygne, objet mythique, offrent un merveilleux spectacle. Le champ est rempli de délicats filaments à la fluorescence rappelant d'étranges créatures abyssales. On peut passer des heures à détailler telle ou telle zone tant l'ensemble est riche. Ce ne sont plus des formes fugitives mais bien des volutes de fumée comme échappées d'une cigarette flottant dans l'espace.

 

Les galaxies sont également à la fête. Bien haute dans le ciel, M51 est une pure merveille. Les bras sont bien là, parfaitement tracés, par endroits, des nodosités plus compactes et brillantes sont visibles. Ce couple de galaxies occupe tout le champ avec une tête binoculaire. La vision est irréelle.

 

Les amas globulaires, sont probablement les objets qui gagnent le plus à être observés plutôt que photographiés. A faible grossissement, l'éclat de M13 est d'une grande pureté. La finesse des étoiles est remarquable. En grossissant, il finit par couvrir la quasi totalité du champ. Les étoiles sont comme autant de petits diamants étincelants posés sur un fond de velours noir. La petite galaxie NGC visible dans de plus petits instruments offre des détails à l'observateur. Entre cette galaxie et l'amas globulaire, une galaxie beaucoup plus faible du catalogue IC est également bien visible.

 

Les nébuleuses planétaires sont parmi les objets les plus colorés du ciel profond. Ici, ce n'est pas toujours les teintes pastel qui sont de mise. La couleur de Blue Snowball, de Cat's Eye Nebula ou de Saturn Nebula est éclatante. Avec un filtre OIII, Cat's Eye nebula dévoile un grand halo nébuleux. En poussant le grossissement, les détails apparaissent alors. Saturn Nebula montre aussi ses anses fines et sa structure interne. Inoubliable.

 

Les planètes ne sont pas en reste. Lorsque la turbulence est calme, le contraste et la résolution apportés par le gain en diamètre permet l'observation de fins détails. L'ajout d'une tête binoculaire apporte un grand confort et rend le spectacle hypnotique.  La tache rouge de Jupiter montre ses différentes nuances. Le globe est blanc, ocre, orangé, bleuté, rose… Les satellites sont bien différenciés par leur taille et des détails d’albédo visibles.


Avec les caméras rapides

Les nouvelles caméras sensibles offrent aux grands dobsons la possibilité de faire de l’imagerie en mode rapide.

Plus de lumière

Plus de contraste

Plus de résolution

lire l'article Dessiner Photographier Une expérience unique Immersion garantie